Careers

Ingénieur Validation Produit - Jenai Alexis

 

Cet article est extrait de la collection: "Cummins: All Access", un recueil de récits basés sur la vie réelle des employés de Cummins. Cette collection est conçue pour fournir un aperçu dans les coulisses de Cummins de la manière dont les employés développent leur carrière.

Être ingénieur chez Cummins implique d’être confronté à la fois aux défaillances mais aussi aux succès liés au travail.  Jenai Alexis, ingénieur validation produit et membre actif du groupe d’affinité de l’Association nationale des ingénieurs noirs (National Society of Black Engineers) d’Indianapolis, est le genre de personne qui "voit le contexte général."  Il réalise que les échecs rencontrés lors de la résolution des problèmes permettent d’augmenter la longévité des moteurs diesel et au gaz naturel de renommée internationale de Cummins.
 
Dans le cadre de votre pass All Access:
 
Jenai débute sa matinée par une conférence téléphonique avec l’équipe du Royaume-Uni pour examiner les résultats des tests réalisés sur le composant de son prototype, un turbocompresseur tout terrain.  Les données dont ils discutent sont issues de recherches réalisées au sein d’une cellule de test de Cummins, une installation technique exclusive, dont l’accès est strictement réservé à certains employés du service d’ingénierie.  
 
"Aujourd’hui, nous documentons le profil technique d’une enquête en mode d’échec.  L’équipe s’intéresse aux résultats relatifs à la probabilité d’une défaillance du composant sur la base des recherches que nous avons effectuées dans la cellule de test."​
 
Après la conférence téléphonique, il examine les tests de performance tout en marchant sur l’un des tapis de course du bureau, rassemble ses pensées et révise le plan d’action à destination de la cellule de test et de l’équipe sur la base de la discussion qui vient d’avoir lieu.
 
"Après la réunion, je prends du temps pour examiner si la défaillance est difficile à réparer et déterminer le degré d’efficacité nécessaire pour que le composant ne tombe pas en panne. Je remets sans arrêt nos conceptions en question et j’analyse l’impact qu’elles peuvent avoir sur nos clients."​
 
La cellule de test est un environnement contrôlé où l’on connecte les moteurs à un dynamomètre pour isoler des niveaux spécifiques des performances du moteur.  Cela permet à l’équipe de Jenai de comprendre plus rapidement comment le moteur pourrait réagir dans des conditions extrêmes telles que les mauvais traitements thermiques, le froid arctique ou les angles inclinés.   
 
"Dans certaines cellules de test, l’inclinaison peut atteindre 45 degrés maximum, ce qui correspond exactement au fonctionnement des équipements de construction dans le monde réel.  Cela nous aide à visualiser la manière dont les fluides circulent à l’intérieur du moteur et à déterminer si des contraintes peuvent provoquer des fuites d’huile et de liquide de refroidissement vers l’extérieur."​
 
Durant le test, on accélère systématiquement le turbocompresseur de Jenai pour lui faire atteindre les niveaux de performance maximum, et ce, afin d’étudier la vitesse, la température et la pression dans les conditions simulées.  L’objectif est de pousser les systèmes du composant jusqu’à ce qu’ils tombent en panne puis de disséquer les éléments relatifs à l’échec des systèmes.  
 
“La partie la plus stimulante du mode d’échec, c’est de résoudre les problèmes.  Si nous en sommes à la moitié du programme, je documente nos résultats.  Si nous en sommes à la fin du programme, nous finalisons les écrits techniques et les examens de conception."​
 
Si une défaillance survient pendant les essais, l’équipe d’ingénierie examine le composant qui n’est pas conforme aux normes de qualité.  Le composant est modifié et replacé sur le moteur puis on recommence le processus de test.
 
"Finaliser la validation du produit à la fin du processus représente quelque chose de remarquable.  Après avoir testé le turbo encore et encore, vous êtes certain que tout est conforme aux normes de qualité et vous savez que les problèmes de conception ont été résolus.  Le fait d’avoir mené l’opération à son terme procure une grande satisfaction." ​
 
Après une matinée chargée, Jenai prend une pause déjeuner avec des amis dans un restaurant proche du bureau.  De nombreux employés de Cummins viennent dans ce petit restaurant et alors que le groupe se dirige vers sa table, Jenai est salué par plusieurs collègues ingénieurs.  Cela fait du bien de faire une pause dans la journée pour penser à autre chose et de retrouver de bons amis.
 
Après le déjeuner, Jenai passe l’après-midi à préparer une mise à jour technique, qu’il doit envoyer à l’équipe d’ingénierie de Chine avant de quitter le bureau.  Il a une conversation stratégique improvisée avec l’un de ses collègues locaux pour discuter des exigences de test devant être envoyées en Chine et effectue le suivi de la conversation en organisant une conférence téléphonique avec un fabricant de composants de prototypes.  Le fabricant fait partie d’une collaboration mondiale mise en place dans le cadre de l’analyse des données et de la méthodologie de résolution de problèmes.    
 
"La résolution des problèmes et la collecte d’informations constituent l’un des principaux moteurs d’interaction dans notre processus.  Cela peut avoir lieu ici, en Chine ou au Royaume-Uni; c’est-à-dire partout où les équipes d’ingénierie travaillant sur notre turbocompresseur collaborent dans le monde." ​ 
 
Le cycle d’amélioration continue de Cummins fonctionne 24 heures par jour.  Alors que Jenai quitte son bureau de l’Indiana en début de soirée, ses collègues qui collaborent au projet débutent généralement leur journée dans les bureaux de Shanghai et de Wuxi.  Il comprend que la manière dont il dirige le programme est importante pour la société, tout comme il comprend l’impact qu’il exerce sur le cycle de développement des produits.  
 
"J’aime mon métier parce que je peux communiquer l’analyse technique de façon simple et facile à comprendre.  Ici, nous avons réellement la chance de pouvoir faire preuve de nos talents d’ingénieur au niveau mondial et de pouvoir montrer tout ce que nous pouvons faire pour la société."